Exposition collective autour du portrait, qu’il soit « auto », de groupe ou pas. A l’heure du selfie narcissique généralisé, la question de la place du portrait dans la création aujourd’hui se pose. Dans le choix des œuvres, il n’est donné aucune préférence à un médium ou style. Pourvu que l’on ait l’ivresse des sens en s’adonnant à la portraiture.

« Tire-moi le portrait » à la salle d’arts contemporain Le Séchoir de Mulhouse qui se tiendra du 1er mars au 14 avril.
Retrouvez l’exposition de photographies de Christian Haeffele, René Frey et Amokrane Saher (projet photographique ESAT/CSC Papin).

A l’intérieur de cette expo, l’expo « Un battement d’ailes de papillon ».
Les photos exposées sont la partie visible de la rencontre entre trois ouvriers de l’ESAT (Adapei Papillons Blancs) de Pfastatt et du photographe Eddie Prot dans le cadre d’un projet d’initiation à la prise de vue. Lors de ces bouts de chemin parcourus ensemble, ils ont figé le monde quand bon leur a semblé, le temps d’un battement d’ailes de papillon

Le vernissage de l’exposition se déroulera le 1er mars à partir de 18h au Séchoir, 25 rue Josué Hofer à Mulhouse.

Télécharger le programme